Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 18:11
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 09:46
Tableau in situ de 10m de long / 10 meters long painting, art in situ - In process

Tableau in situ de 10m de long / 10 meters long painting, art in situ - In process

FR : Sous une hauteur de 5m de haut, en face d’une baie vitrée, une huile sur toile de lin de 10 mètres de long est en cours de réalisation. L’architecte Jean-Baptiste Pietri a dessiné un caisson qui permettra d’encastrer l’œuvre qui sera protégée par une vitre antireflet. 

EN : At a height of 5m an oil on linen canvas measuring 10 meters in length is being created opposite a bay window.The architect, Jean-Baptiste Pietri, has designed a box that will allow the work to be embedded and protected by anti-reflective glass.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2021 6 02 /10 /octobre /2021 18:32
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 10:18
©Guillaume Bottazzi - Art in situ©Guillaume Bottazzi - Art in situ

©Guillaume Bottazzi - Art in situ

Puisque de nombreux acteurs de l’art paraissent se perdre dans un univers cloisonné et dans des idées reçues, et que les scientifiques ne comprennent pas toujours quels sont les enjeux de l’art, il est important pour moi de livrer mon point de vue d’artiste.

Regardez autour de vous : nous sommes les héritiers de diverses problématiques qui donnent l’impression que notre monde est chaos. Paradoxalement, nous prenons également conscience que nous sommes dans un écosystème, et que cet écosystème fait lui-même partie d’un autre écosystème. Par conséquent, le « je » n’existe pas. Ce n’est pas le chaos : tout est lié et l’œuvre d’art est une passerelle entre le microcosme et le macrocosme.

L’histoire de l’art semble montrer un intérêt partagé par les artistes à se rapprocher du public. À la Renaissance, nous découvrions au Piazzale des Offices - à Florence - la sculpture de Donatello se libérant de son socle. Plus tard, les artistes baroques introduisaient le mouvement dans l’œuvre d’art, afin de solliciter l’engouement du regardeur. Ainsi, comme l’a écrit l’auteur allemand Karl Philipp Moritz, l’œuvre d’art postule de l’expérience du spectateur.

Les neurosciences nous permettent de rapprocher encore davantage l’œuvre d’art de son public ; et cette recherche de proximité est importante parce que ce qui rend vivante une œuvre est l’élaboration du regardeur. Néanmoins, la priorité est ailleurs.
Donatello ou Rubens, par exemple, se rapprochent du public, comme nous l’avons expliqué précédemment ; cependant, ils ont aussi pour vocation d’élever l’observateur, contrairement aux travaux récents de Jeff Koons (pour ne citer que lui) qui cherche à se rapprocher du public, mais pas à l’élever.

Avec bon sens, Vassily Kandinsky considère que l’œuvre d’art nous élève spirituellement ; cette élévation se mesure grâce aux outils dont nous disposons aujourd’hui. Or, depuis 20 ans, nos capacités cognitives régressent et nous devons par conséquent placer notre curseur sur l’optimisation du potentiel humain.

L’œuvre qui empêche le regardeur de penser par lui-même atrophie les champs du possible dans l’art, dans la mesure où c’est l’élaboration du regardeur qui va lui permettre de faciliter la modulation de ses neurones[1]. Ainsi, l’art narratif contraint l’observateur à un rôle passif et limite sa propre élaboration, et l’art figuratif limite notre activité cognitive ; etc.

Dès lors, l’œuvre d’art a la vocation de stimuler notre imaginaire et de favoriser nos initiatives.
Elle doit susciter l’élaboration du regardeur.

Cela induit que l’œuvre s’oppose à la capture ou au contrôle, comme le décrit Marc-Alain Ouaknin dans l’Éloge de la caresse (2016) ; au contraire, elle incite à voyager, à se construire, à se recréer, à évoluer, à se renforcer, constamment en lien avec le dedans et le dehors.

Si nous commençons cette nouvelle ère – appelée « anthropocène » – avec de multiples problématiques, nous disposons néanmoins d'informations qui pourraient nous permettre de réajuster nos orientations.

 

[1] Eric Kandel, Reductionism in Art and Brain Science – Bridging the Two Cultures (Le réductionnisme en art et en science du cerveau – Jeter des ponts entre les deux cultures), Columbia University Press, 2016.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 10:09
Guillaume Bottazzi : Priorities in art, neuro-aesthetics and its orientations Guillaume Bottazzi : Priorities in art, neuro-aesthetics and its orientations 

Since many people in the art world seem to lose themselves in a compartmentalised world and in preconceived ideas, and since scientists do not always understand what is at stake in art, it is important for me to give my point of view as an artist.

Look around you: we are heirs to various issues that make our world seem chaotic. Paradoxically, we are also becoming aware that we are in an ecosystem, and that this ecosystem is itself part of another ecosystem. Consequently, there is no ‘I’. This is not chaos: everything is connected and the work of art is a bridge between the microcosm and the macrocosm.

The history of art seems to reveal a shared interest by artists to draw closer to the public. In the Renaissance, we discovered Donatello’s sculpture in the Piazzale degli Uffizi in Florence freeing itself from its pedestal. Later, Baroque artists introduced movement into the work of art, in order to solicit the viewer’s fascination. Thus, as the German author Karl Philipp Moritz wrote, the work of art presupposes the experience of the viewer.

Neuroscience allows us to bring the work of art even closer to its audience; and this search for proximity is important because what makes a work come alive is the observer’s elaboration of it. Nevertheless, the priority lies elsewhere.
Donatello or Rubens, for example, drew closer to the audience, as we explained earlier; however, they also sought to elevate the viewer, unlike the recent work of Jeff Koons (to name but one) who seeks to draw the audience in, but not to elevate it.

With good sense, Vassily Kandinsky considered that the work of art elevates us spiritually; this elevation is measured by the tools we have today. However, over the last 20 years, our cognitive capacities have been regressing and we must therefore place our cursor on the optimization of human potential.

The work that prevents the viewer from thinking for himself atrophies the fields of possibility in art, insofar as it is the observer’s elaboration that allows him to facilitate the modulation of his neurons. 1 Thus, narrative art forces the viewer into a passive role and limits his own elaboration, and figurative art limits our cognitive activity; etc.

Therefore, the work of art has the vocation to stimulate our imagination and to encourage our initiatives.
It must encourage the onlooker to elaborate.

This implies that the work is opposed to capture or control, as Marc-Alain Ouaknin describes in Éloge de la caresse (2016); on the contrary, it encourages us to travel, to build, to recreate, to evolve, to strengthen ourselves, constantly linked to the inside and the outside.

While we are embarking on this new era called the ‘Anthropocene’ with so many problems, we nevertheless have information that could allow us to readjust our orientations.

 

1 Eric Kandel, Reductionism in Art and Brain Science – Bridging the Two Cultures, Columbia University Press, 2016.

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2021 2 28 /09 /septembre /2021 15:49
Ce quadriptyque réalisé avec des émaux est une invitation à un voyage poétique.Ce quadriptyque réalisé avec des émaux est une invitation à un voyage poétique.
Ce quadriptyque réalisé avec des émaux est une invitation à un voyage poétique.

Ce quadriptyque réalisé avec des émaux est une invitation à un voyage poétique.

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 11:39
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 07:50
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 12:46
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 10:07
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 08:50
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2021 5 17 /09 /septembre /2021 13:25
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2021 5 17 /09 /septembre /2021 07:42
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2021 4 16 /09 /septembre /2021 10:28
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2021 3 15 /09 /septembre /2021 12:47
En cours de réalisation

En cours de réalisation

EN : At a height of 5m an oil on linen canvas measuring 10 meters in length is being created opposite a bay window.

FR : Sous une hauteur de 5m de haut, en face d’une baie vitrée, une huile sur toile de lin de 10 mètres de long est en cours de réalisation. 

Partager cet article
Repost0